Event in Djugu Shows How Easily Confrontations Lead to Death

Bunia : un officier de police tué lors d’une intervention au camp des déplacés de Djugu (Bunia: a police officer killed during an intervention at the Djugu IDP camp)

Publié le jeu, 15/03/2018 – 19:07 | Modifié le jeu, 15/03/2018 – 19:07

Djugu IDP camp at the Bunia General Hospital in Ituri Province, March 2018.

Le capitaine Sarkozy shindano, le commandant du commissariat de la police de Mudzi Pela dans la ville de Bunia (Ituri) a été tué jeudi 15 mars dans l’après-midi. Selon ses supérieurs hiérarchiques, cet officier est allé intervenir au camp des déplacés de l’hôpital général pour sauver le ministre provincial Didi Angaika, pris en otage quelques minutes plus tôt par des déplacés de Djugu.

Le ministre provincial du Travail et prévoyance sociale, Didi Angaika, s’est rendu ce jeudi dans l’après-midi au camp des déplacés avec une assistance de l’Institut nationale de préparation professionnelle (INPP), un service de son ressort.

C’est en pleine distribution que certains déplacés ont dit identifier des gens qui leur sont hostiles dans la délégation du ministre. Ce dernier déclare avoir été confondu à l’un des chefs coutumiers de Djugu par ces déplacés. Ce qui a fait monter la tension d’un cran.

Le ministre et sa suite ont été ainsi pris en otage par la foule. C’est en ce moment que le capitaine Shindano et d’autres policiers ont été dépêchés par le commandant urbain de la police pour les sauver. Ils ont fait usage des tirs en l’air et de gaz lacrymogènes pour disperser la foule.

Pendant l’évacuation du ministre, un inconnu lui a lancé une grosse pierre. Mais, elle a plutôt fini sa course sur la tête de l’officier de police, qui est mort quelques minutes après.

Cette nouvelle a plongé dans l’émoi plusieurs hommes de troupe et une bonne partie de la ville, qui avait été supervisée dans le passé par cet officier.

 

(Translation)

Captain Sarkozy Shindano, the commander of the Mudzi Pela police station in Bunia (Ituri) was killed on Thursday afternoon, 15 March. 

According to his superiors, the officer went to intervene in the IDP camp to rescue the provincial minister Didi Angaika who was taken hostage a few minutes earlier by IDPs from Djugu.
The provincial Minister of Labor and Social Welfare, Didi Angaika, visited the camp this afternoon in the afternoon with assistance from the National Institute of Professional Preparation (INPP), a service under his jurisdiction.
It is well known that some IDPs said they identified people who are hostile to them among the minister's delegation. The latter claims to have been confused to one of the Djugu chiefs among the displaced persons. This significantly raised tensions among the crowd.
The minister and his entourage were then taken hostage by the crowd. At that moment Captain Shindano and other police officers were dispatched by the urban police commander to rescue them from the crowd. They officers shot in the air and used tear gas to disperse the crowd.

During the Minister's evacuation, a stranger threw a large stone at him, but, instead, she hit the head of a police officer, who died a few minutes later.

This news has greatly upset many police officers and a the majority of the citizens, who had been supported in the past by this officer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *